Technique

 

Nouvelle palme tri-matière d’AQUALUNG : la PHAZER

« La PHAZER s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux professionnels » proclame AQUALUNG. Comme vous le savez peut-être, je ne suis plus à proprement parlé un débutant avec quelques milliers de coups de palmes derrière moi.

Comme tout le monde, j’ai pris connaissance du descriptif fabricant mais j’ai eu le privilège de la recevoir en avant-première. Maintenant que le modèle est disponible en magasin, je vais vous donner mon point de vue car j’ai testé la nouvelle PHAZER.

Avant même de la mettre au pied, je dois reconnaître que son look m’a plu. Les goûts et les couleurs sont parfaitement discutables mais  pour avoir beaucoup critiqué l’esthétique de plusieurs palmes d’AQUALUNG je dois saluer un net effort au niveau du design et du choix de couleur. noir, noir jaune, noir blanc jaune, noir blanc bleu et noir blanc rose.

La PHAZER propose un système ORIGINAL le WAVE RIB TECHNOLOGY. Il s’agit un moulage en forme de vague de chaque côté de la voilure inclus dans une sur-injection qui procure un effet ressort particulier à la palme.

Au-delà du descriptif que penser de cette palme ?

Quelques remarques sur certains points pas toujours mis en exergues mais dont les effets sont plutôt réussis.

  • le dessous de la palme à la hauteur du pied, où l’on trouve un moulage de type caoutchouc noir, sécurisant de manière efficace la remontée du plongeur dans le bateau. L’argument touchera ceux qui sont remontés sur un bateau équipé d’une échelle perroquet lorsqu’il y avait un peu de houle.
  • Le dessus du chaussant avec un matériau particulièrement souple permettant de parfaitement solidariser la palme et le bottillon en évitant le jeu de l’avant pied dans la partie chaussante.
  • La sangle bungees en silicone est proposée avec un large contrefort muni d’une grande poignée. La palme est parfaitement maintenue sans pour autant avoir la désagréable sensation d’une forte pression au niveau du tendon d’Achille.

En résumé, le chaussant est bien réussi et la palme est confortablement solidarisée avec le bottillon.

Dans l’eau, la palme est relativement agréable et je reconnais comme l’annonce le fabricant qu’elle peut être utilisée en amplitude comme en fréquence. Pour autant la propulsion maximum est  obtenue en élargissant le palmage. La PHAZER est assez souple et elle peut effectivement convenir à de nombreux plongeurs. La technologie type nervure WRT confère une certaine nervosité plutôt efficace. La voilure est composée d’une large membrane souple qui assure l’écoulement du volume d’eau déplacé aussi bien dans les phases aller/retour du palmage. L’angle donné entre la partie chaussante et la voilure autorise un positionnement en ligne ce qui améliore les performances propulsives avec un effort mesuré. Pour ceux qui palment avec les chevilles un peu souples on pourra reprocher un léger flottement au niveau de la conduite du palmage lié essentiellement à la souplesse de la palme et au phénomène de voilure à membrane souple.

En résumé la PHAZER est une bonne palme, facile à utiliser avec une bonne efficience. (Rapport effort / efficacité).

Proposée au prix de 119 €, elle va venir se positionner face aux autres produits de la concurrence comme la SEAWING NOVA de SCUBAPRO, la X-TREAM de MARES ou l’AQUABIONIC de BEUCHAT.

Accédez au produit